2017

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Mercredi 11 octobre 2017

Mas Conscience |

 

Nathalie Ajorque : "2017 s'annonce soyeux et élégant".

Le domaine Mas Conscience compte 13 hectares en appellation Terrasse du Larzac et en IGP Saint Guilhem le Désert,  cultivés en agriculture biologique et en biodynamie.

L’actu du domaine : Le Mas Conscience sort le millésime 2016 de sa cuvée 100% carignan, "Le Cas", en IGP Saint Guilhem le Désert. Le week-end du 9/10 décembre, ils ouvrent les porte de leur domaine pour "Imaginez les fêtes en grands!" avec de bons chocolats, leur vins et des beaux Magnums... 

Les vendanges se sont déroulées du 10 août et se sont terminées le  8 septembre 2017, par la vendange tardive du petit manseng.

Nos vignes n’ont pas souffert du manque d’eau
Avec les pluies abondantes et les températures assez élevées de cet hiver et du début du printemps, le cycle végétatif a pris, dès le départ, de l'avance qu'il a gardée jusqu'à la récolte. Nous avons dû être très présents dans les vignes, car ce beau mur végétatif était vigoureux. Les vendanges en vert ont certes fait baisser les rendements, mais elles ont préservé les vignes de cette longue sécheresse qui a perduré de mai jusqu'aux vendanges. Par ailleurs, nous avons la chance d’avoir un lot de 4,5 ha au bord de l'Hérault qui n’a pas souffert du manque d'eau. Notons qu’une parcelle de blanc de 1,5 ha a été touchée par le gel, à 30% .
En termes de maladies, l'année a été très sereine. En fin de travaux en vert sur les jeunes feuilles, nous avons juste été surpris par une pression de mildiou que nous avons immédiatement traitée. La confusion sexuelle pour le vers de la grappe, a très bien fonctionné.

Des vendanges précoces mais sereines
En juillet, nous surveillons les vignes, la météo et ... les sangliers. Notre vignoble est protégé à 40% par des fils électriques pour se prémunir de ce fléau. Les dégâts ont été très limités cette année, car nous avons posé les barrières très tôt, début juillet. Nous nous reposons en préparant la cave. Nous savons déjà que les vendanges vont être précoces. Et c'est, effectivement le cas, car nous débutons par le viognier le 10 août alors que l'année dernière, il a été récolté le 29 août. Ces vendanges ont été plus sereines. Tous les cépages ne sont pas arrivés à maturité en même temps. Nous avons ramassé les blancs, puis le cinsault, la syrah, le grenache, le mourvèdre pour finir par le petit manseng. Nous avons pu ainsi travailler à la cave tranquillement.

Des rendements autour de 25 et 30 hl/ha
En terme de volumes, la baisse de rendement est importante sur les blancs. En revanche, sur les rouges, comme nous avons récupéré des vignes en fermage, les quantités seront identiques à 2016. A savoir, une année de petits rendements. Nous accusons donc deux petites récoltes successives, qui tournent autour de 25 et 30 hl/ha. Mais nous nous considérons comme des chanceux car nos vignes n'ont pas subi de gros gels et la grosse sécheresse.

Un millésime très fin
A la cave, les fermentations alcooliques sont bien parties. Les malolactiques ont été assez longues. Elles viennent enfin de se terminer (le 11/10/2017). Nous sommes en train de faire les soutirages et de mettre les vins en élevage. Les jus sont moins concentrés que les 2016. C'est un millésime très fin. Et pas si alcooleux, contrairement à ce que l'on pouvait s'attendre. Oui, on a de la matière, de la couleur, mais on n'a pas d'extraction. On est sur de l'infusion du début à la fin. 2016 est gourmand. 2017 s'annonce soyeux et élégant. J'aime beaucoup :-)

Nathalie Ajorque, vigneronne du domaine Mas Conscience
Appellation Terrasse du Larzac et en IGP Saint Guilhem le Désert