2017

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Mardi 09 janvier 2018

François Pottier, Président de l’IGP Haute-Vallée de l’Orb et vigneron du domaine la Croix Ronde. | Retrouvez son témoignage 2016 2015 

François Pottier : "Un millésime petit en quantité, mais grand en qualité".

L'IGP Haute Vallée de l’Orb fédère deux caves coopératives (Roquebrun et Hérépian) et une dizaine de caves particulières. Ses 1 000 ha de vignes, situées au nord du saint-chinianais et du faugérois, sont en zone de montagne dans le parc régional du Haut-Languedoc. Elle produit environ 4 500 hl, vendus en conditionné et essentiellement sur place.

Les vendanges se sont déroulées de fin août à fin septembre 2017.

Un cycle atypique

Côté pluviométrie, le millésime a bien démarré. Nous avons eu de l’eau jusqu’à la fin mai. Mais à partir de juin et jusqu’à la fin des vendanges, il n’y a pas eu une seule goutte de pluie. La vigne a débourré normalement. En revanche, avec la chaleur printanière, le cycle végétatif s’est raccourci. Grâce aux faibles sorties de grappe, les vignes n’ont pas peiné à nourrir leurs raisins. Côté phénomènes inhabituels, notons la coulure importante des merlots. Et du gel fin avril. Notre secteur a été un des plus touchés. Les parcelles ont subi entre 10 et 90 % de dégâts. Nous avons également de plus en plus de problèmes avec les cervidés, notamment les cerfs qui mangent les jeunes pousses.

A la veille des vendanges, l’état sanitaire était sur l’ensemble de l’IGP, irréprochable, malgré une pression mildiou importante sur le grenache fin juin. Mais la surveillance et la sécheresse ont aidé à la contenir.

Les vendanges ont été très précoces. Elles ont débuté fin août et se sont terminées fin septembre, date à laquelle, 20 ans auparavant, nous les attaquions ! Je suis vigneron depuis le 1er janvier 1989 et c’est la première année que je débute la récolte si tôt.

Une baisse des volumes importante
Les volumes sont, sans surprise, en chute sur l’ensemble de l’IGP. Sur le domaine, j’ai perdu 50% de récolte par rapport à l’année dernière, soit 250 hl au lieu de 500 hl. Mes rendements tournent autour de 25 hl/ha. Les grenaches, syrahs et carignans ont été plus productifs que l’ensemble des autres cépages. C’est sans aucun doute, grâce à leur potentiel végétal. Globalement, les causes de cette petite récolte sont plus liées au gel qu’à la sécheresse. Les stocks en eau dans le sol sur notre zone n’étaient pas si catastrophiques.

2017 est un beau millésime
Malgré ces aléas et des cuves qui resteront vides, les raisins rentrés étaient beaux. Les vinifications se sont bien déroulées. Les jus ont des couleurs, un bon potentiel aromatique et une belle matière. 2017 est un millésime petit en quantité, mais grand en qualité. Nous allons être justes pour fournir tous nos clients, notamment la cave d’Hérépian.

François Pottier, président du Syndicat de défense des vins IGP de la Haute Vallée de l’Orb  et vigneron au domaine La Croix Ronde