2017

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Vendredi 16 février 2018

Bernard Pallisé, directeur de la cave coopérative CastelBarry | Retrouvez son témoignage 2014 

Bernard Pallisé : “2017 est dans le palmarès des bons millésimes”.

La cave coopérative artisanale Castelbarry (Montpeyroux) a été créée en 1950. Ses 110 adhérents produisent en moyenne 250 00 hl en AOC Languedoc-Montpeyroux, Languedoc, Terrasses du Larzac et IGP St Guilhem du désert. La cave est certifiée “Vignerons en Développement Durable” depuis octobre 2017 et 80% du vignoble est labellisé “Terra Vitis” depuis 2009.

Actu : Castelbarry lance sur Vinisud 2018, une nouvelle gamme, principalement pour le marché traditionnel (Cavistes et CHR) dans le cadre de sa stratégie de développement vers ce réseau.

Les vendanges se sont déroulées du 17 août au 13 septembre 2018.

La vigne a bien résisté au gel et à la sécheresse
La pluviométrie importante de cet hiver et du début de printemps a permis d'avoir de bonnes réserves en eau. A partir de juin, le beau temps sec, chaud et avec du vent s'est installé jusqu’aux vendanges et même au delà. Le débourrement a été précoce, notamment sur les grenaches. Le gel d’avril a touché à moins de 10% les vignes situées sur les parcelles basses, en dehors des coteaux. Et ce, grâce au vent qui limite l’impact des gelées matinales sur notre territoire. Malgré la sécheresse, la végétation a bien tenu tout au long de cet été solaire. Pour plusieurs raisons. Notamment avec les bonnes réserves du début du cycle et nos sous-sols qui en profondeur ont de la richesse en eau. Par ailleurs, comme nous travaillons également nos sols, l'enracinement est profond. Face au stress hydrique, nos cépages méditerranéens, comme les carignans et les grenaches, résistent naturellement. Côté maladies, nous n'avons pas eu de pression cryptogamique importante. Comme nous sommes en Terra Vitis, les traitements sont préventifs et non curatifs. Notons que la moitié de notre vignoble, soit 250 ha, est confusée contre le vers de la grappe depuis plusieurs années. Les résultats sont très satisfaisants. Cette année, il fallait donc juste être attentif et faire les traitements cuivre et souffre au bon moment.

Des vendanges précoces et une récolte en baisse
Ces vendanges précoces ont démarré dès le 17 août et sont enchaînées. Après les blancs et les rosés récoltés la nuit, nous avons attaqué tout de suite les syrahs, les grenaches, mourvèdres, carignans .... La récolte a été rapide et très courte. Soulignons que 100% du vignoble est piloté et suivi. Nous choisissons le moment où nous rentrons les parcelles. Nous pouvons planifier les vendanges et non les subir.

Nos volumes sont à -14% par rapport à l’année dernière qui était déjà en baisse. Soit -20% par rapport à une année normale. Les rendements sont autour de 45 hl/ha, toutes AOC et IGP confondues.

Des jus aromatiques avec de la matière
En cave, grâce au pilotage du vignoble, nous maîtrisons l'ensemble des vinifications. Tout s'est bien déroulé. Cette année, nous avons fait d'ailleurs, 4 000 hl de vin sans sulfites ajoutés. Nous sommes satisfait des vendanges et des résultats. Les rouges qui représentent la grande majorité de notre production, ont une robe soutenue, y compris les grenaches. Les jus ont une belle intensité aromatique. Ils sont concentrés, mais avec un équilibre intéressant et de la fraîcheur. Ils ont la matière pour soutenir un long élevage. Ce millésime devrait être dans le palmarès des bons millésimes.

Avenir
Notre cave poursuit son travail sur la hiérarchisation pour l'appellation communale cru Montpeyroux et sa recherche d’une viticulture qui offre l'opportunité d’avoir des produits les plus simples possibles, en bio ou en Terra Vitis. Nous vous donnons rendez-vous à Vinisud pour découvrir ce millésime et notre nouvelle gamme.

Bernard Pallisé, directeur de la cave coopérative Castelbarry
(AOC Languedoc-Montpeyroux, Languedoc, Terrasses du Larzac et IGP St Guilhem du désert)