2017

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Lundi 23 octobre 2017

Domaine Virgile Joly | Retrouvez son témoignage 2016 2014 

Virgile Joly : "Un millésime exceptionnel, voire hors norme, en rosé, blanc et rouge".

Virgile Joly et sa femme Magda gèrent 18,5 ha de vignes conduites en agriculture bio à Saint-Saturnin. Il est également président du syndicat de cette AOC située en plein c½ur des Terrasses du Larzac.

Actus : Grâce à Terra Hominis, société spécialisée dans le financement participatif viticole, les vignerons viennent d'acquérir des nouvelles parcelles. Par ailleurs, une cuvée avec un assemblage emblématique de la région (vieux grenaches, mourvèdres et syrahs) est en train de naître et sortira d'ici 2 ans. Elle a l'ambition d'égaler les grandes cuvées du Languedoc.

Les vendanges ont débuté le 24 août avec une grosse semaine d’avance et se sont terminées le 14 septembre par les carignans. 


De bonnes réserves en eau
Sur le terroir de Saint-Saturnin, de septembre 2016 jusqu’à la fin mai 2017, les pluies ont été nombreuses. Sur 9 mois, il est tombé 950 mm d'eau alors que la moyenne annuelle est à 800 mm. Nous avons donc attaqué la période de sécheresse (de juin à cet été), avec de très bonnes ressources en eau dans les sols. Par ailleurs, même si nous avons eu de fortes chaleurs en juin,  juillet et  août, les nuits étaient plutôt fraîches. Les vignes au domaine n’ont pas trop souffert de l'absence de pluie pendant deux mois et demi.

Un cycle exceptionnellement précoce jusqu'aux vendanges
La vigne est sortie de l’hiver précocement avec vingtaine de jours d’avance, dès le débourrage. Ce phénomène arrive régulièrement, mais jamais aussi tôt et se compense durant le cycle. Or, cette année, on a gardé cette précocité jusqu'aux vendanges. Certaines parcelles on eu 15 jours d'avance. C'est exceptionnel.
La maturité des raisins est arrivée normalement, avec des degrés pas trop élevés par rapport à 2016. Les vendanges se sont déroulées normalement. Comme à chaque fois, nous avons attendu les cépages tardifs, mourvèdres et carignans. C'est la preuve que la vigne n'a pas trop souffert. Autrement, nous aurions dû tout récolter vite. Définitivement, l’avance vient de la sortie de l’hiver

Un bon état sanitaire
En termes de maladies, l'année a été plutôt facile. Avec presque pas de mildiou et très peu d'oïdium. Depuis 3 ans, collectivement sur Saint-Saturnin et Montpeyroux, nous pratiquons la confusion sexuelle qui fonctionne très bien. Notons qu’avec cette absence d’eau, même l’herbe n’a pas repoussé.

De faibles volumes
Alors que nous n’avons subi ni le gel ni la grêle, quantitativement, la vendange est petite. À mon avis, c'est lié au stress hydrique de 2016 qui a impacté le potentiel raisin de 2017. Auquel s'ajoute la sécheresse de la fin du printemps et de tout l'été. Sur le domaine, on va être en moyenne à 42 hl/ha. En 2016, nous étions à 40 hl donc c'est mieux, à une virgule près ! Normalement, nous sommes à 50 hl/ha. Et grâce au Pic Baudille et au rocher des vierges qui nous protègent, nous subissons peu de variations de volume.

Qualitativement, c’est une année exceptionnelle.
En cave, avec cette douceur, les fermentations malolactiques se sont enchaînées très rapidement. Certaines se sont déroulées sous marc. Le temps de presser et de soutirer, elles étaient finies. Je n'attends plus qu'une cuve. Alors que certaines années, les trois-quarts de la cave se terminent en décembre et le quart restant au printemps ! Nous avons plus d'un mois d'avance sur les vinifications. Les jus aujourd'hui (le 23/10/2017) sont explosifs d'un point de vue aromatique. Les arômes primaires donnent un fruit exubérant avec de jolis équilibres. Les acidités sont bonnes et les degrés raisonnables. En rouge, sur pieds, les tanins étaient mûrs et sans verdeur. Nous avons certes travaillé en douceur l'extraction, mais leur potentiel était bien là. La dégustation, aujourd'hui, le confirme. Les tanins sont soyeux avec beaucoup de couleurs sur les syrahs, les carignans et les vieux grenaches. Qualitativement, c’est une année exceptionnelle. Ce millésime est hors norme à tous les niveaux et sur les trois couleurs. Comme quoi, les grands millésimes sont bien les millésimes précoces.

Virgile Joly, Domaine Virgile Joly

(AOC Saint-Saturnin)