2017

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Vendredi 16 février 2018

La Combe Saint-Paul | Retrouvez son témoignage 2016 2015 2014 

Paul Maury : “ 2017 est un joli millésime en quantité et en qualité”.

Paul et Line Maury, les jeunes vignerons du domaine de la Combe Saint-Paul, gèrent 25 hectares de vignes cultivées en agriculture raisonnée. Elles sont en AOC La Clape, Languedoc et en IGP Oc. 65% de leur production est vendue au négoce.

Les vendanges se sont déroulées du 17 août au 20 septembre 2018.

Un cycle précoce
La pluviométrie a été, jusqu'au mois d'avril, bonne avec 350 mm d'eau. Les pluies ont ensuite cessé jusque début novembre. Nous avons eu la chance d'être épargnés par le gel. Juste une petite parcelle de 1 ha de malbec a été impactée, mais elle très bien repartie. Heureusement, car jusqu'à présent, je n'étais assuré que pour la grêle. Cette année, je vais inclure le gel ! Avec l'hiver doux, le cycle a débuté avec plus de 15 jours d’avance. Le coup de froid à la fin du printemps l'a ralenti un peu. Mais nous avons attaqué les vendanges le 17 août, soit 13 jours plus tôt qu’en 2016. Le plus gros de la récolte a fini d'être rentré le 20 septembre 2018. Nous avons juste ramassé une dernière petite parcelle de mourvèdre le 5 octobre.

Un millésime serein
En cave, les blancs et les rosés sont aromatiques. Les rouges sont certes un peu plus chaud, mais ils sont jolis. 2017 est un chouette millésime. En résumé, tout s'est bien passé cette année : j'ai eu de la chance de passer au travers du gel, je n'ai pas eu de maladies, l'état sanitaire était bien, les raisins sains. Et grâce à l'irrigation, mes rendements sont bons. Sauf sur ma partie non irriguée en AOC La Clape, la baisse est d'environ de 15%. Je peux fournir l'ensemble de mes clients. Les cours restent corrects sur le vrac. Les signaux sont au vert. Il ne manque plus que la pluie.

L’enjeu : l’eau
Les vignes ont plus souffert lors du millésime 2016 (très peu d'eau en hiver et un peu en été) que cette année (hiver pluvieux et été sec). Le défi reste la pluviométrie. Nous sommes sur l’une des 3 zones les plus sèches de France. Mais les pluies de ce début d'hiver 2018 sont un bon présage. Depuis un près 10 ans, là où j'ai des points d'eau, j'irrigue. Un projet est en train de se monter sur 1200 ha avec le bas Rhône pour une bonne partie de la Clape. Il passera en commission au mois d'avril. A suivre donc.

Paul Maury, vigneron du domaine La Combe Saint-Paul
(Appellations Languedoc et La Clape)