2016

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Mardi 08 novembre 2016

Cave Coopérative la Clairette d’Adissan | Retrouvez son témoignage 2013 

Jean Renaud : “Des vins d’AOC comme on les aime”.

La cave la Clairette d’Adissan fédère 110 coopérateurs qui produisent entre 35 000 hl  et 40 000 hl par an de rosé (15 000 hl), de rouge (10 000 hl), de blanc (10 000 hl) en AOC Languedoc et Clairette du Languedoc dont elle est le premier producteur (2500 hl sur les 4500 hl).
Actu : 7 ha en AOC Languedoc-Pézenas font leur rentrée dans la cave.

Les vendanges ont débuté le 25 août et se sont terminées le 10 octobre 2016

Un cycle atypique
L’hiver a été exceptionnellement doux et long avec seulement une matinée de gel, comme en 1998. Les quelques pluies de ce printemps ont maintenu le niveau d’eau en surface dans les sols. Le début du cycle se passe très bien : débourrements, floraisons, fécondations, baies présentes... Les vignes sont très belles jusqu’au 14 juillet. Tout se poursuit correctement. Il ne fait pas encore trop chaud. Les apex tombent. Les maturités démarrent normalement. Jusqu’au 20 août, tout va bien car les nuits sont fraîches. Même si à partir de cette date, les baies commencent à manquer d’eau et ne grossissent plus.  Nous débutons les vendanges. Le 27 août, la grosse chaleur débute, le jour comme la nuit. Elle nous tiendra jusqu’au 15 septembre. Le soir, la température est identique à celle des journées de 2015 ! Les vignes souffrent. Les raisins commencent à flétrir et les degrés montent en flèche. La concentration se fait sur souche et brutalement. Nous rentrons les syrahs, qui sont sensibles à ce type de problème. Les sols font rapidement la différence. Les villafranchiens donnent toute leur eau. Les argileux souffrent plus.
Sur les cépages tardifs et ceux à fort rendement, alors que les baies continuent de grossir, les degrés stagnent à  9,5% vol. Les autres raisins montent à 13% vol.  Nous avons réalisé un gros travail de sélection pour ne pas tout mélanger. Ce début de vendange a été extrêmement chaud et difficile. Heureusement, la fin fut plus fraîche et plus humide. Les clairettes récoltées début octobre, soit 15 jours plus tard qu’habituellement, ont eu le temps de se “refaire”. Nous avons donc largement le choix pour faire les volumes en AOC Clairette du Languedoc.


Des volumes, au final, stables
Les volumes sont faibles pour les moelleux. Nous comptons 500 hl au lieu des 1000 hl habituels. Rien de grave car nous pouvons compenser avec notre stock stratégique de 500 hl. Notons que les coopérateurs qui n’avaient pas de nouvelles vignes en production, ont perdu 30%. Il est donc important que les cours tiennent, notamment pour eux. Au final, au niveau global de la cave, les nouvelles vignes rentrées en production compensent les pertes. Nous sommes seulement à -5% soit à 37 000 hl.


En cave, le millésime se présente bien
Les rouges ont une belle concentration et une bonne puissance aromatique. C'est une très belle année dans cette couleur le grenache, le merlot, la syrah et le carignan. Les rosés sont, comme les autres années, réussis et avec un peu plus de matières que d'habitude.
Les blancs sont moins sur les  thiols que les autres années,  mais ils ont développé d’autres types d'arômes comme la  pêche, abricot , ananas. Les clairettes seront bien car elles sont assez vives et sur les agrumes (la pluie de la fin a fait remonter l’acidité). Pour les moelleux, je ne peux encore me prononcer car les fermentations ne sont pas terminées, mais nous sommes optimistes. Elles sont récoltées sur le terroir des terrasses villafranchiennes qui savent donner de l’eau aux vignes.
2016 est un millésime généreux avec de très belles matières. Nous avons vraiment des vins d’AOC comme on les aime.

Jean-Renaud, directeur de la cave coopérative la Clairette d’Adissan
(AOC Languedoc, Clairette du Languedoc et Languedoc-Pézenas)