2016

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
  • : "2016, l
>> Contactez cette personne
Vendredi 10 février 2017

Domaine Henry |

François Henry : "2016, l'année sensorielle..."

La récolte 2016 s'est présentée sous le signe des sens. Rien ne s'est déroulé selon les normes. Il fallu sans cesse "estimer" les choses avant de décider, dans l'impossibilité de se fier à une quelconque analyse tant le ressenti était éloigné de la théorie.

Tout a commencé avec avec un important déficit hydrique, car en dépit de toutes nos incantations et autres prières, les orages du 15 Août n'ont pas été au rendez-vous. La vigne, fringante jusqu'alors, a commencé à accuser le coup, à se replier sur elle même pour une traversée du désert. Les baies ont peu ou pas du tout grossi. Les peaux se sont épaissies. Les évolutions ont tenu plus de la concentration que de la "maturation".

Pourtant, la surprise fut  là lorsque nous avons goûté les baies: le fruit était bien là, très gracieux, et les tanins n'avaient pas l'amertume des 1998 ou 2006. Les pépins avaient souvent un délicieux petit goût de noisette. Alors nous avons beaucoup goûté, mangé des quantités invraisemblables de raisins, tout simplement parce qu'ils étaient bons, et que nous ressentions des choses très différentes que celles auxquelles on aurait du s'attendre.  Le terroir faisait la différence.                   

Nous avons vendangé sans attendre, cédant à la supplique des souches qui semblaient nous dire: " Pitié, je n'en peux plus, allégez-moi de ces fruits que j'ai fait les plus jolis possibles. Je ne les ferai pas meilleurs! Prenez les, ils vous feront du beau et bon jus ! "  C'est ce que nous avons fait.

La vinification a suivi le même chemin, toute en douceur, pour ne pas brutaliser ces raisins turbulents mais pleins de fruit. Résultat,  des vins robustes, mais remplis de fraîcheur. Le fruit est développé et rend le jus très savoureux. Les tanins sont  en quantité perceptible, mais sans agressivité, sans astringence. Un peu à la façon d'un personnage rendu costaud par un squelette ossu, mais dont on sent bien au regard rieur que c'est un gentil. C'est ça le millésime 2016  robuste et fruité. On va en boire, beaucoup, et sans doute assez longtemps ! Santé.

 

François Henry - Domaine Henry
AOP Coteaux du Languedoc St Georges D'Orques