2016

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Vendredi 09 décembre 2016

Vigneron Château Massamier la Mignarde et Laur Bauzil |

Frantz Vènes “2016 : Un millésime étonnement intéressant”.

Frantz Vènes est entre autres, le vigneron des domaines Château Massamier la Mignarde et Laur Bauzil. Ses 80 ha de vignes sont en AOC Minervois la Livinière, Minervois et en IGP Coteaux de Peyriac. Sa cuvée “Domus Maximus” 2005 en AOC Minervois la Livinière, a été élue meilleur vin du monde en 2006.

Actu : une nouvelle cuvée 100% syrah GP Coteaux de Peyriac est en préparation au Château Massamier la Mignarde.

Les vendanges se sont déroulées du 15 septembre au 15 octobre 2016.


Un vignoble équilibré
Cette année a été, côté climatique, difficile, avec : un hiver relativement sec et doux, un printemps frais à la pluviométrie très modérée. Et pour finir, un été, très sec. Côté sanitaire, en revanche, 2016 est un millésime très sain. Les raisins, juste avant les vendanges, étaient d’une qualité optimale. D'autant plus, que depuis 2011, nous plantons et transplantons chaque année, une centaine d'arbres. Principalement, des arbustes, des lauriers et des fruitiers. Et aussi, des arbousiers et des oliviers. Ces haies au bord des vignes permettent de réduire les traitements. Notons que sur les 6 ha plantés en avril (piquepoul noir, cinsault, carignan, grenache) nous avons dû arroser pied par pied chaque nouveau cépage ainsi que les arbres. Globalement, même si l’ensemble du vignoble est assez équilibré, nous avons constaté des disparités en fonction de l'âge de la vigne et de son enracinement. Les plus anciennes, aux racines profondes, ont sans surprise, parfaitement résisté à cette sécheresse.
Les pluies de début septembre, juste avant les vendanges, ont sauvé la récolte. Elles n’ont pas augmenté les volumes, mais elles ont libéré les maturités.
Côté volumes, nos rendements habituellement faibles (entre 25 et 30 hl/ha), ont certes baissé de 30% par rapport à l’année dernière. Mais comme ils étaient en hausse de 15% en 2015, in fine, la baisse n’est que de 15%.

Une belle expression des cépages
Il faut l’avouer : nous avons eu peur. Pourtant, le résultat en cave est là. 2016, est un beau millésime, étonnement intéressant.
Nos jus rouges à 80%, sont aromatiques avec des épices et du fruit. Les tanins sont assez fins. Le tout est équilibré, sans lourdeur. Les syrahs s’expriment parfaitement. Les cépages méditerranéens comme les cinsaults et les carignans sont extraordinaires. Ils savent s’adapter à la sécheresse et la chaleur. D'ailleur, c’est pour cela que l’an prochain, nous introduirons sur 5 ha, 12 cépages languedociens trouvés au conservatoire de l'AOC La livinière comme le ribarenc, le terret, le grand noir de la calmette, et même un peu d’alicante et d’aramon. Sur 2 ha, on greffera, comme le faisaient les anciens, ces cépages mélangés dans la parcelle. Et ensuite, on les plantera séparément, parcelle par parcelle. Un test grandeur nature pour s’adapter aux changements climatiques et préparer les millésimes à venir.


Frantz Venès, vigneron des domaines Château Massamier La Mignarde et Laur Bauzil.
(AOC Minervois la Livinière, Minervois et IGP Coteaux de Peyriac)