2016

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Jeudi 24 novembre 2016

Domaine de Montmau | Retrouvez son témoignage 2017 

Marielle Molto : “Notre premier millésime s'’annonce avec de jolis vins”.

Marielle Molto et son mari Philippe ont acheté fin 2014, un domaine de 30 ha de vignes à Saint-Pons-de-Mauchiens. Les néo-vignerons viennent de vinifier leur premier millésime en rosé, blanc et rouge, à partir d’une parcelle de 2,5 ha. Ces vins sont destinés à être en AOC Languedoc, et en IGP Vicomté d’Aumelas. Le reste de la production est vinifiée à la cave coopérative “Les vignerons des Soubergues”.
Actu du domaine : ils vont très prochainement ouvrir un caveau de vente et ils travaillent sur un projet d'oenotourisme avec gîtes et accueil de groupes.

 

Les vendanges ont débuté le 27 août avec les sauvignons et se sont terminées par les grenaches, le 21 septembre 2016.


De jolies baies sur notre îlot
Comme partout dans la moyenne vallée de l’Hérault, l’hiver a été doux. Le printemps, bien que pluvieux, n’a pas suffisamment renfloué le manque d’eau dans les sols. Cette sécheresse a perduré tout l’été. Et les orages du 14 juillet et du 15 août ont fait défaut.
A la veille des vendanges, l’état sanitaire était bon. D’ailleurs, cette année, contrairement à 2015, nous n’avons presque pas été confrontés au mildiou. Nous avons également échappé à l’oïdium. Les quelques traces ont pu être traitées simplement au soufre.

Les volumes ont globalement baissé de 20% par rapport à l’année dernière. La sécheresse a eu moins d’impact sur l’îlot des parcelles en AOC au sol argileux et caillouteux. Nous avons récolté de très jolies baies.

Un millésime de l'initiation, prometteur
En cave, les premiers jus vinifiés sont à l’image des vins que nous souhaitions faire pour cette première année d'initiation : de jolis “petits” vins sans défaut. Dans notre cave toute neuve, nous avons mis en place des process rigoureux. L'hygiène a été irréprochable. D'autant plus que dans mon ancienne vie, j'étais infirmière. Les niveaux d'acidité volatile étaient donc très confortables. Nous avons également opéré un gros travail de tri sur notre table mécanique et manuelle en suivant.
Par ailleurs, nous sommes partis sur des volumes faibles, pour nous permettre de nous imprégner de notre nouveau métier et découvrir nos parcelles.
Nos 8 cuves ont été vinifiées différemment. Nous avons réalisé des vinifications traditionnelles, et des macérations carboniques. Pour le sauvignon, après la macération pelliculaire, la  stabulation à froid, la fin de la fermentation alcoolique s’est faite dans des cuves ovoïdes, sur lies fines avec batonnage. Le résultat : un nez éclatant sur des notes variétales et une bouche délicatement exotique
Deux rouges sont en préparation. Le premier, majoritairement cinsault, a une belle robe violacée avec une texture croquante et juteuse. Un vrai petit vin d'apéro d’été.
Le deuxième est à base de syrah et grenache. La syrah est sombre, puissante et solide. Le grenache est déjà fruité et confituré, avec des tanins poudrés. L'assemblage s'annonce joli.
Le rosé a une robe délicatement rosé avec un nez plutôt explosif aux notes amusantes de fraises tagada, grenadine, qui sera très désaltérant. L'été 2017 pourra être très chaud :-)
Pour ce millésime de l'initiation, nous allons pouvoir sortir, sans prétention, de jolis vins.

 

Marielle Molto, vigneronne à Saint-Pons-de-Mauchiens
(AOC Languedoc et IGP Vicomté d’Aumelas).