2016

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Jeudi 17 novembre 2016

Président de l’AOC Languedoc-Grès de Montpellier et vigneron du domaine La Triballe. | Retrouvez son témoignage 2017 

Olivier Durand : “Sur l'AOC, un millésime magique”.

L’AOC Languedoc-Grès de Montpellier s’étend sur 46 communes de Montagnac jusqu’à Lunel. Elle produit en moyenne 7000 hl par an, commercialisés par une cinquantaine de vignerons. Sur son domaine La Triballe, Olivier Durand gère en bio, 11 ha en AOC Languedoc-Grès de Montpellier et 5 ha en IGP Saint-Guilhem le Désert (anciennement Vins de Pays Val de Montferrand)
Actu : Sa cuvée "Capitelle 2014" a été élue coup de coeur du guide Amphore des vins bio 2017. L’AOC Languedoc-Grès de Montpellier organise son salon des vins à l'Hôtel Saint-Côme (Montpellier), les 10 et 11 décembre 2016


Sur le domaine, les vendanges se sont déroulées du 9 septembre au 4 octobre 2016.


Des cépages historiques parfaitement adaptés
Ce millésime s'annonçait comme le millésime du siècle. Le Languedoc, et notamment notre secteur, a été privilégié. Tel un coin béni des dieux. Nous avons eu beaucoup d'eau en hiver et juste ce qu'il fallait au printemps pour ne pas subir de pression de maladies. Les sorties étaient belles et régulières. Tout allait bien jusqu’à fin août. Notons que la grêle du 17 août qui a fortement touché le Pic Saint-Loup, n'a pas amené d'eau, juste du vent qui a fait plus de dégâts que les grêlons. De fin août à début septembre, des vignes ont commencé à souffrir, nuit et jour, des grosses chaleurs. On s’est retrouvé face à deux types de vendange. Celle des IGP aux sols argileux, là où la vigne n’est pas habituée à aller chercher l’eau en profondeur, et celle des AOC sur les coteaux. Les vins de pays ont subi des blocages de maturité, notamment les cabernets et les mourvèdres. Mais les vignes en appellation sur les coteaux ont su aller puiser l’eau nécessaire. Les carignans et les grenaches ainsi que les cinsaults, cépages historiques du Languedoc, ont parfaitement résisté à cet été sans orage.


Les rendements sont en très forte baisse
Sur les IGP, alors que nous sommes habituellement à 60 hl/ha, la baisse va être de 50%. Sur les AOC, nous serons à -25%, soit à 30 hl/ha. A taille égale, certaines vignes en AOC ont fait plus qu’en IGP !
L’absence d’orages estivaux est devenue un problème récurrent. En 2015, les volumes étaient également faibles.


En cave, comme à la vigne, on se retrouve avec deux types de vins
Les IGP sont sur le fruit. En AOC, nous avons rarement vinifié d’aussi beaux raisins. Les syrahs, grenaches et carignans sont vraiment sublimes. L’équilibre est parfait.
Les  tanins sont déjà veloutés et enrobés. La complexité aromatique est superbe. Cette récolte en AOC est tout simplement magique.

 


Olivier Durand,
Président de l’AOC Languedoc-Grès de Montpellier et vigneron du domaine La Triballe