2016

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Vendredi 04 novembre 2016

Château Saint-Estève | Retrouvez son témoignage 2017 

David Latham : "2016, un millésime d'’exception !"

Le Château Saint-Estève compte 125 ha de vignes dont 80 ha en AOC Corbières, 7 ha en Cru Boutenac. Le reste est en IGP Aude et Oc.
David Latham travaille en famille avec ses parents, fondateurs du domaine.
A savoir : l'AOC Cru Boutenac fédère 26 producteurs dont 3 caves coopératives. Sur les 1429 ha plantés, seulement 184 ha sont en production pour un volume de 6500 hl de vins.

Au Château Saint-Estève, les vendanges se sont déroulées du 1er septembre au 19 octobre 2016.


Baies et état sanitaire parfaits
L’hiver et le printemps se révélèrent doux et peu pluvieux, mais néanmoins apportèrent les besoins nécessaires à la vigne. Un équilibre risqué mais parfait, qui par l’intervention du vigneron, permit à la vigne, de bien concentrer ses raisins et en même temps d’aller chercher l’eau en profondeur. Les fines pluies d'avril et de mai ont été très bénéfiques. La vigne a su garder l'humidité ambiante malgré l'été très sec et venteux. Grâce à ce climat aride, les traitements ont été minimes. Notons que notre travail avec la Chambre d'Agriculture, nous permet d'être à l'écoute des maladies potentielles aux alentours. Par ailleurs, nous avons travaillé notre terre argileuse pour la garder meuble afin d'éviter l'évaporation. La vigne a moins souffert. A la veille des vendanges, les raisins étaient très sains.

 

Laisser mûrir les parcelles sélectionnées
Nous avons débuté la récolte par nos 40 ha de jeunes plantiers. Leurs racines étant peu profondes, ils étaient en souffrance depuis le mois d'août. Ensuite, la pluie ne venant toujours pas, nous avons ramassé les vignes les plus fragilisées par la perte de leurs feuilles. Comme nous avons la chance de passer entre les gouttes de tous les phénomènes météorologiques majeurs de ce cycle (gel en hiver, grêle en août), nous avons opté de laisser tranquillement mûrir les autres parcelles sélectionnées : pour ce millésime qui s’annonçait qualitativement très bon, il fallait prendre le risque d’avoir une qualité  optimale. D’autant plus, rappelons-le, que tout était sain. Une petite pluie à la fin septembre a permis à la vigne de reprendre de l'énergie. Elle a été bénéfique notamment pour le Carignan, le Grenache et le Mourvèdre.

Une récolte de grande qualité mais des volumes en baisse
A priori, nos volumes seront en baisse de 30%. Sur les Chardonnays, nous serons à -40%, mais ils sont très qualitatifs. Les deux causes majeures  sont notre choix de taille courte de la vigne (pour réduire la quantité et l’amener à bonne maturité) et le climat. Au final, les rendements moyens (AOC et IGP confondues) devraient être de 35 hl/ha au lieu des 40hl/ha  habituels.

 

Des raisins sains, beaux et mûrs
En cave, nous avons eu le temps de faire 4 cuves de Syrah et de Carignan en macération carbonique. La qualité des raisins est parfaite. D’autant plus que cette année, nous avons une nouvelle machine avec table de tri intégré qui a amélioré la qualité. 2016 sera qualitativement un très bon millésime comme 2005 et 2009. On imagine déjà des vins très fins aux arômes d’une grande subtilité, de la matière en bouche fine et profonde avec des tannins présents et raffinés.


David Latham, vigneron du Château Saint-Estève
(Cru Boutenac, AOC Corbières, IGP Aude et Oc)