2016
>> Contactez cette personne
Vendredi 04 novembre 2016

Les Cèdres de Robert |

Delphine Serres de la Roussière : “2016 : un beau millésime avec une belle complexité aromatique”.

Delphine Serres de la Roussière est une jeune vigneronne qui s'est installée en 2013 dans l'ouest audois à Villesciscle. Son domaine "Les Cèdres de Robert" de 32 ha, compte 22,6 ha de vignes dont 6 de jeunes plantiers. 90% sont en AOC Malepère et 10% en IGP d’Oc. Sur les 10 ha restant, elle a semé de l'orge et des pois chiches. Elle travaille en agriculture raisonnée : enherbement des vignes, effeuillage manuel surtout pour le botrytis, phéromone pour le vers de la grappe...
Actu du domaine : Elle vient de faire sa rentrée dans le guide Hachette 2017 pour l'AOC Malepère et d'ouvrir un point de vente sur son domaine où elle vend les produits saisonniers de son mari agriculteurs (fraises, asperges, ...)


Les vendanges ont débuté par le pinot noir le 3 septembre et se sont finies avec le grenache noir le 17 octobre 2016.


Un état sanitaire optimal
Sur le domaine, nous bénéficions d’une influence océanique et méditerranéenne. A part. L’hiver a été chaud, le printemps humide et plutôt froid, avant de laisser la place à un été très sec. A la sortie du mois d'août, nous avons été confrontés aux blocages des maturités. En septembre, la chaleur et la sécheresse ont perduré, avec heureusement, quelques épisodes pluvieux, bénéfiques pour la vigne.  L'excellent état sanitaire des vignes, nous a permis d’attendre et de récolter au bon moment, chaque parcelle. Nous effectuons des vendanges mécaniques mais parcellaires. Nous contrôlons systématiquement toutes les maturités de nos 6 variétés en production. Cette année, nous constatons des écarts importants au niveau des dates de récolte. Alors qu’en 2015, tout était fini en rouge et en rosé le 15 septembre, cette année, les vendanges ont commencé tard et elles ont duré jusqu’au 17 Octobre.


L’irrigation des parcelles en IGP
Notons le constat que j’ai pu faire sur 6 ha en IGP d’OC, irrigués pour la première fois cette année. Sur deux parcelles de cabernets francs, l’une est habituellement productive et l’autre non. Sur cette dernière, l’irrigation a permis d’obtenir une très bonne qualité de raisins malgré ce manque d'eau important au mois d'août. Pour l'autre, certes les rendements ont augmenté, mais la qualité n’a pas été améliorée. L’irrigation est donc très intéressante sur les vignes moins productives. Les rendements de 35hl/ha ont été maintenus, avec une belle acidité et surtout une qualité aromatique très intéressante. En revanche, sur la plus productive, les rendements étant passés de 70 à 95 hl/ha, le résultat est plus dilué.


Des volumes stables pour l’AOC
Pour l’AOC Malepère, nous maintenons nos rendements qui sont de 40 hl/ha en moyenne grâce à nos sols. En surface, le sable et en sous-sol, l’argile, maintiennent la fraîcheur.  Même les jeunes plantiers n’ont pas souffert de la chaleur.


Toutes les cuves s’expriment différemment, mais pleinement
En cave, grâce à cette vendange saine et mûre, les vinifications se passent très bien. La fermentation alcoolique et les malolactiques (qui se sont enclenchées il y a quelques jours), s'enchaînent sans problème.

Sur les parcelles les plus qualitatives, les moults ont une belle couleur avec des arômes de fruits.Toutes les cuves s’expriment différemment mais pleinement avec une belle complexité au niveau des arômes. Les assemblages vont être très intéressants. L’état sanitaire optimal m’a permis de rentrer tardivement, pour la première fois, le grenache noir, en rouge. Son jus est une explosion d’arômes. Le cabernet franc est complexe, sans être trop végétal, et il a une bonne fraîcheur. Le merlot, toujours aussi puissant, va bien structurer le millésime. Et les rosés ont une belle palette aromatique sur le fruit. 2016 est un bon millésime.

 


Delphine Serres de la Roussière, vigneronne du domaine "Les Cèdres de Robert"
(AOC Malepère)