2016

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Lundi 12 décembre 2016

François Pottier, Président de l’IGP Haute-Vallée de l’Orb et vigneron du domaine la Croix Ronde. | Retrouvez son témoignage 2017 2015 

François Pottier : “2016, un des plus beaux millésimes de l'IGP Haute-Vallée de l’Orb”.

L'IGP Haute Vallée de l’Orb fédère deux caves coopératives (Roquebrun et Hérépian) et une dizaine de caves particulières. C'est la deuxième plus grande zone des IGP de l’Hérault  - située au nord du saint-chinianais et du faugerois, mais la plus petite en termes de surfaces avec plus de 1000 ha de vignes en zone de montagne dans le parc régional du Haut-Languedoc. Elle produit plus de 4000 hl, vendus en conditionné et essentiellement sur place. Le domaine de la Croix Ronde compte 9 ha en IGP  Haute-Vallée de l’Orb.

Actu : Le domaine la Croix Ronde s'agrandit. 4.5 ha de vignes ont été plantés cette année et d’autres sont à venir.

Les vendanges se sont déroulées de la mi-septembre au 2 octobre. La cave coopérative d’Hérépian a terminé 10 jours plus tard.


Un début cycle très pluvieux
Contrairement aux autres terroirs de la région, notre zone a connu de nombreuses pluies tout l’hiver jusqu’à la fin du printemps. A tel point, que sur mon domaine, nous n’avons pas pu rentrer sur les parcelles plantées cette année. Il y avait trop d’eau ! Ces précipitations ont été précieuses pour la suite du cycle. Grâce à ces réserves, les vignes ont pu affronter cet été chaud, avec du vent du nord et sans une seule goutte pendant 4 mois ….Comme tout le monde, nous avons eu peur. A la veille des vendanges, certaines vignes subissent des blocages de maturité dûs au stress hydrique. A la mi-septembre, tout se débloque au fur et à mesure et selon les secteurs. La zone nord de l’IGP débute la récolte avant la zone sud. Comme la cave d’Hérépian qui a vendangé plus tard. In fine, les vignes ont eu le temps de mûrir parfaitement avec des degrés raisonnables et un beau potentiel couleur.

En termes de volumes, 2016 est une bonne année. Nous n’avons pas de baisse de récolte. Nous sommes sur une année normale comme 2013 et 2014.

Autres phénomènes : grêle, faune et maladies
Au mois de mai, nous avons subi deux passages de grêle qui n’ont pas impacté la récolte. La vigne est arrivée à cicatriser et a amené les raisins au bout.

Nous avons la chance d’être dans une zone préservée propice à la faune. Hormis le problème récurrent des sangliers, les  chevreuils et notamment les cerfs, sont en nombre croissant. Ils broutent les plantiers et les arbres fruitiers. Les dégâts sont de plus en plus importants. Nous devons rester attentifs.

Côté maladies, la pluviométrie du début du cycle a amené une pression mildiou importante au printemps. Ceux qui ont été vigilants ont pu la maîtriser. Puis pendant l’été, l’oïdium est arrivé. Et là, le constat est clair. Les dégâts sont moindres sur les parcelles en bio soufrées que sur les conventionnelles. Le soufre est définitivement le produit le plus efficace,  notamment sur les cépages sensibles, comme le chardonnay et le carignan.


Un millésime facile
Tout le travail à la cave s’est fait facilement cette année. En rouge et en blanc, les rendements jus sont exceptionnels. La facilité d’extraction des couleurs et des tanins caractérisent ce millésime. Les cuvaisons ont été moins longues avec le même potentiel. Comme sur les rosés de saignée, pour ne pas avoir de jus trop colorés.
Les blancs ont beaucoup d’acidité donc de la fraîcheur avec un côté très citronné.
En rouge, ce millésime est l’un des plus beaux sur l’ensemble de l’IGP. Les tanins sont très présents sans être astringents. On va pouvoir soit les boire jeunes soit les laisser vieillir.
Je signe pour avoir un millésime aussi beau tous les ans !

 


François Pottier, président de l’IGP  Haute-Vallée de l’Orb et vigneron au domaine la Croix Ronde.
(IGP  Haute-Vallée de l’Orb)