2016

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Mardi 17 janvier 2017

Domaine Sarrat de Goundy | Retrouvez son témoignage 2015 

Olivier Calix :"Un millésime charmeur aux petits volumes".

Olivier Calix, le vigneron du domaine Sarrat de Goundy, gère 70 ha de vignes qui sont à + de 50% en AOC La Clape, en appellation Languedoc et en IGP Coteaux de Narbonne et Oc. Le vignoble est conduit en agriculture raisonnée. En 2014, Olivier Calix a signé une convention avec le parc régional de la narbonnaise situé en zone Natura 2000. Depuis, il n'utilise plus, sur toutes ses parcelles, de désherbants et d’engrais chimiques. Cette année, il a introduit la confusion sexuelle pour les vers de la grappe.  Il s'oriente ainsi de plus en plus vers l'arrêt total des pesticides et des insecticides.

Actu : le vigneron vient d'ouvrir sur son domaine à  Armissan une table vigneronne (de juin à septembre, 4 soirs par semaine, du mercredi au samedi en soirée). Le menu complet (grillades aux sarments de viande locale, entre autres) est servi avec les vins du domaine.


Les vendanges se sont déroulées 6 septembre au 10 octobre 2016.

Petits rendements, mais très belle récolte
L’hiver et le printemps ont été secs. Et l’été très sec. Sur le massif de la Clape, il est tombé du début du cycle jusqu’aux vendanges, 1/3  de la pluviométrie habituelle. Avec cet important déficit en eau, l’état sanitaire à la veille de la récolte, était excellent. Mais les vignes ont subi un stress hydrique très marqué sur les jeunes vignes, moins sur les veilles (70% du domaine). Une petite pluie vers la mi-septembre a compensé ce stress. Les peaux se sont affinées et les raisins ont pu atteindre une belle maturité, notamment sur les parcelles situées sur le massif de La Clape, aux sols caillouteux et arides.

Ces vendanges n’ont pas été stressantes. Nous n’avons pas eu ces entrées maritimes qui perturbent habituellement la fin de la récolte en augmentant les risques de développement du botrytis. Nous avons pu prendre le temps de récolter ces baies très saines et très belles, sans pratiquement faire de tri. Rien n’a été écarté. C’est l’avantage d’un millésime sec : pas de surcharge, donc pas de développement de pourritures.  En revanche, les baies étaient petites et  peu nombreuses. En moyenne, la récolte est en baisse de 30%. Avec -20% sur certaines parcelles et jusqu'à -50% sur les blancs en AOC (bourboulenc, roussanne, grenache blanc).


Des vins aromatiques à la belle texture
Comme tout était donc très sain et beau, les vinifications ont été sereines. On a travaillé, comme d’habitude, sur de longues cuvaisons, tout en égrappés avec piégeage manuel sans chercher à trop extraire de matière et de tanins.
Aujourd’hui en cave, les vins sont concentrés, sur la suavité et la fraîcheur. L’attaque est très aromatique avec une sensation de rondeur et de tension en bouche. C'est un millésime plutôt charmeur. Sans être trop chaud. Les degrés se placent autour de 14% Vol., comme toujours. Mais l’extraction a été tellement douce, que les tanins et la matière enrobent l’alcool. Les vins sont sur l’équilibre, l'aromatique et la texture. C’est tout le travail du choix des dates de la récolte qui a compté. J'en suis à ma 13ème vendange. Elle m'a porté chance. Même si avec cette petite récolte, je vais avoir du mal à contenter tous mes clients. Je serai en rupture de blancs dès cet été probablement.  Alors, espérons que la récolte 2017 sera généreuse pour pouvoir reconstituer nos stocks.

 

Olivier Calix, vigneron du domaine Sarrat de Goundy
(AOC La Clape, Languedoc, IGP Coteaux de Narbonne et Oc).