2016

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Vendredi 10 février 2017

Domaine La Madura | Retrouvez son témoignage 2015 2014 2013 

Cyril Bourgne 2016, de petits raisins pour de grands vins.

Ce millésime est surprenant. Caractérisé par un été sans eau, il a engendré de toutes petites baies, en particulier sur les sols les plus maigres (schistes). Malgré ces conditions extrêmes, les vins sont chez nous équilibrés, souples et riches avec une belle fraicheur.

Le millésime 2016 à Saint-Chinian a présenté un déficit hydrique très important et particulièrement dans les périodes clefs.

L’automne et l’hiver n’ont pas fourni l’eau nécessaire à la reconstitution des réserves dans les sols avec un déficit de l’ordre de 50 %.

Au printemps, le moi de mai a été inhabituellement pluvieux et frais. Cette eau a certes été utile à la pousse de la vigne mais n’a pas permis de reconstituer des réserves en eau. Ce temps engendré de la coulure (problèmes de fécondation des raisins) sur les grenaches qui y sont très sensibles et s’est traduit pour les vendanges par des pertes de récoltes significatives.

L’été a été extrêmement sec (proche de 1981 et 2001) et assez chaud. De ce fait, les baies ont peu grossi puis en fin de saison les jeunes vignes (pas encore profondément enracinées) et les vignes plantées sur des sols plus maigres ont souffert de stress hydrique ralentissant leur maturation.

Ces conditions climatiques extrêmes se sont traduites de différentes manières :

-        Une récolte faible pour le grenache.

-        Une récolte faible sur les jeunes vignes.

-        Une récolte faible sur les vignes plantées sur les sols de schistes.

-        Une matière première très belle. Des couleurs intenses et une extraction très facile favorisant une conduite en douceur des vinifications.

Cette récolte, la plus faible en quantité depuis 2009 chez nous (soit un peu plus de 20 hl/ha), a heureusement engendré dans la cave des vins très prometteurs d’après les premières dégustations.

-        Les vins blancs sont frais mais avec beaucoup de gras et une belle expression aromatique. Cela devrait se confirmer pendant l’hiver.

-        Les rouges sont très ronds et plaisants avec une expression aromatique orientée vers les fruits noirs et les épices.

 

Saint-Chinian, le 12 novembre 2016