2016

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Lundi 14 novembre 2016

Président IGP Cévennes et des Vignerons de la porte des Cévennes. | Retrouvez son témoignage 2017 2014 

Christian Vigne : “2016 : un bon millésime en quantité et en qualité”.

L'IGP Cévennes fédère 50 caves particulières et 19 caves coopératives qui produisent chaque année en moyenne 60 000 hl, principalement en bouteilles. En volume, c’est la deuxième IGP régionale.
Actu : Christian Vigne est le seul finaliste, côté vigne en Languedoc-Roussillon, du concours “Arbres d’avenir”. L’objectif de son projet d'agroforesterie, "Ferme les Crouzettes" est de créer un cordon vert entre ses vignes et deux ruisseaux pour favoriser l’installation d’une faune et d’auxiliaires bénéfiques pour la vigne. 
Pour tout savoir et le soutenir, cliquez-ici


Ses récoltes ont débuté le 28 août avec les chardonnays et se sont terminées le 27 septembre 2016 par les cabernets.


Un cycle serein jusqu’aux vendanges
L’hiver et le printemps se sont déroulés normalement. Les précipitations ont été plutôt nombreuses. Soulignons que cette année, contrairement à 2015, nous n’avons pas eu de black-rot. Certainement grâce à la vigilance des vignerons, notamment en bio, qui ont réalisé des traitements préventifs, bien en amont, dès la fin avril. Le champignon ne s'est pas développé.  En résumé, jusqu'aux vendanges, nous n'avons pas eu de problèmes particuliers.

En revanche, à la mi-août, nous avons constaté un retard de maturité de 10 jours par rapport à l'année dernière.....Les vendanges ont débuté le 28 août alors que les grosses chaleurs étaient en train de s’installer, de jour comme de nuit. Du coup, il y a eu un basculement et un bousculement des maturités. Tous les cépages sont montés en degrés. Très rapidement. Il a fallu être réactif. Les vignerons ont dû surveiller avec précision leurs parcelles au jour le jour. D’autant plus, que cette période de grosse chaleur a duré. Il faut noter que l’état sanitaire était excellent tout au long des vendanges. Seuls les cabernets ont été arrosés fin septembre. Nous avons attendu que l’effet de la pluie soit absorbé pour les récolter.


Une forte demande en bio
Les volumes sont sensiblement supérieurs à l’année dernière. Nous sommes entre 60 hl à 70 hl/ha. Nous avons produit la même quantité de rosé qu’en 2015.
En cave, le millésime se présente bien. Les blancs sont très aromatiques. Les rosés, seront comme le veut le marché, clairs. Pour les rouges, il est un peu tôt pour se prononcer, mais ils s’annoncent, tout comme les rosés, fruités.
Ce bon millésime 2016 doit permettre de maintenir les prix de l’année dernière. D’autant plus, que nous ne sommes pas en surproduction en Languedoc-Roussillon et en France.
En conventionnel, nous espérons rester entre 95 et 100 €/hl pour les merlots et les cabernets, 130 €/hl pour les chardonnays. Et les rosés, entre 90 à 95 €/hl. En bio, la demande est forte. Nous avons déjà vendu 90% des volumes et certains sont déjà retirés. Les prix sont de 125 €/hl pour les rouges et les rosés, 150 €/hl pour les chardonnays.


Christian Vigne, Président de  l'IGP Cévennes et des Vignerons de la porte des Cévennes