Mardi 22 juillet 2014

Tendance Rosé : les AOC et IGP du Languedoc-Roussillon en tête des ventes

L’engouement des consommateurs français pour le rosé ne faiblit pas. Aujourd’hui, un ménage sur deux consomme du rosé. Sur ce marché en pleine croissance, la Région Languedoc-Roussillon avec l’aide de Sud de France Développement s’allient au CIVL pour imposer le vignoble Sud de France Languedoc-Roussillon comme numéro un.
 

Rosé : un segment qui a le vent en poupe
On estime que plus d’un ménage sur deux consomme du rosé, soit un marché total estimé à 13 millions de ménages. Sur la scène internationale, on observe une accélération des flux mondiaux autour de cette couleur. Une bouteille de rosé sur quatre traverse désormais les frontières avant d’être consommée. La production mondiale de rosé s’élève à 24,1 millions d’hectolitres en 2011 (contre 22,2 millions d’hectolitres en 2002). Elle a progressé de 7,7  % en neuf ans et représente désormais 9  % de la production totale de vin tranquille. La France est le premier pays producteur mondial de vins rosés (6,5  millions d’hectolitres) soit 27  % de la production mondiale, devant l’Italie et les États-Unis*.
* Source : AGREX/CIVP 2011

Le Languedoc-Roussillon : 1er producteur de vins rosés français
En 2013, le vignoble du Languedoc-Roussillon Sud de France est le premier producteur de vins rosés à indication géographique avec une part de marché de 32 % de la production française et 9 % de la production mondiale.
Plus de 65  % de la croissance du marché français provient des vins du Languedoc-Roussillon en 2013, en particulier des IGP Sud de France et des AOC du Languedoc(726 395 d’hectolitres contre 598 974 d’hectolitres).

GD : les vins de la région leaders des ventes
L’essentiel de la croissance du marché de la GD française provient des vins du Languedoc-Roussillon Sud de France en 2013, en particulier des IGP de l’Hérault, de l’Aude et du Gard et des AOC du Languedoc (8,8  millions de litres gagnés sur 10 pour le marché). C’est en grande distribution que les rosés Sud de France sont les plus performants. Les grands gagnants de cette croissance restent principalement les IGP Sud de France. Elle progresse de + 19 % en 2013. En hyper et en super, 74 % des gains des IGP sans mention de cépages sont à relier aux IGP Sud de France (Gard, Aude et Côtes de Thau notamment). Aujourd’hui, le Languedoc-Roussillon est le premier vendeur de rosés en GD, générant un chiffre d’affaires de 240 millions d’euros. Le rosé est devenu la première couleur vendue en IGP de départements en GMS* en 2013, avec plus de 55 % des volumes vendus en GMS.

Actions 2014
Les rosés du Languedoc-Roussillon Sud de France au cœur de l’été

Pour la 6e année consécutive, le CIVL en collaboration avec la Région Languedoc-Roussillon et Sud de France Développement,met en place des actions pour promouvoir les Rosés Sud de France Languedoc-Roussillon.   Pour lire la suite, cliquer ici