2015

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Mardi 06 octobre 2015

Château des Estanilles | Retrouvez son témoignage 2013 

Julien Seydoux : " Un joli millésime équilibré malgré des vendanges stressantes."

Le Château des Estanilles compte 35 hectares de vignes cultivées en bio en appellation Faugères.

Les vendanges se sont déroulées du 25 août au 24 septembre 2015.


 

Nos vendanges les plus pluvieuses depuis six ans

Après un hiver assez sec en Faugères, la pluie est heureusement arrivée au printemps au moment des bourgeons. Les vignes n'ont pas subi de stress hydrique. Les grappes sont bien sorties et nous n'avons pas eu de coulure, même sur les grenaches. Tout s'annonçait très bien. A partir de mi-juin jusqu'à début août, il a fait très chaud. Grâce aux pluies du printemps, les réserves hydriques étaient bonnes. Le millésime s'annonçait comme 2010 - sans problème de maturité et avec plus de corps qu'en 2012, 2013 et 2014 ! Le temps marin a amené du black rot sur certains grenaches et quelques syrahs. Grâce aux traitements précis en agriculture biologique, nous avons pu contenir la maladie sans problème. Vers la mi-aout, un premier orage salvateur destresse la vigne et fait gonfler les raisins. Or, les pluies se sont enchaînées au moment de la véraison et quasiment jusqu’à l’équinoxe de septembre. Elles ont entraîné des petites poussées de pourriture noire et grise et une dilution des baies sur certains cépages - sans conséquence pour les blancs et les rosés. Les syrahs ont été récolté aux dates habituelles, en faisant du tri à la vigne et à la cave. Ensuite les grenaches, car la pourriture commençait à s’installer. Sur certaines parcelles, le trie a été important mais nous avons su écarter tout ce qui a été touché par la pourriture. Les mouts sont de qualité. Nous avons poursuivi avec les carignans. Puis les cinsaults aux degrés faibles mais au fruit très joli. Les mourvèdres, les derniers en cave, sont exceptionnelles.

 

Au final, nous sommes très contents de la qualité et de la quantité

Ce millésime, mon plus pluvieux depuis six ans, a suscité du stress sur les dates de récolte. Nous avons su attendre et cueillir au bon moment. Et comme nous ne faisons aucun compromis sur le travail de la vigne tant sur les traitements que pour les vendanges en vert, nous sommes récompensés. Par ailleurs, le tri important sur les parcelles de syrahs et de grenaches, nous a permis de rentrer des raisins sains et de bonne qualité avec de jolis degrés. Nos rendements, habituellement faibles de l'ordre de 35 hl/ha, devraient augmenter en moyenne de 10 à 15 %.

 

Un millésime équilibré

A ce jour (le 6 octobre 2015), le vin est déjà bien en place. La qualité est bien là. Les blancs et les rosés sont fidèles à eux-mêmes grâce à la grande régularité de notre terroir. Nous avons le même côté organoleptique que les années précédentes. Pour les rouges, nous finissons très bien. Ils ont du corps, de la complexité et des tanins ronds. Même si ce millésime ne sera pas aussi exceptionnel que le solaire 2010, il se rapproche de 2011. Grâce à ses beaux équilibres en termes d’alcool, d’acidité et de concentration, 2015 sera encore mieux que 2012, 2013 et 2014.



Julien Seydoux, vigneron du Château des Estanilles (AOP Faugères)