2014

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Jeudi 06 novembre 2014

Domaine Bassac |

François Delhon "Nous avons vécu une des vendanges les plus atypiques de l'histoire du domaine"

Le domaine Bassac compte 80 hectares de vignes cultivées en bio depuis 25 ans. 100 % de la production est embouteillée. La nouvelle partie négoce commercialise 1 500 hl également en bio et en bouteilles. 80% de l'ensemble est vendu à l'export.

Les vendanges se sont déroulées entre la mi-août et la mi septembre

Nous avons moins souffert que nos voisins

C'est un millésime un peu bizarre. On a attendu l'eau très longtemps et l'été n'a pas été très chaud. La pluie est arrivée pendant les vendanges. Nous avons eu la chance de terminer les récoltes trois jours avant les grosses pluies.  Grâce à notre philosophie de travail que nous devons adopter pour coller à la culture bio, nous avons moins souffert que nos voisins. Nous avons l'habitude d'être contributaire du temps et de travailler en amont. Les vignes en bio ont des racines beaucoup plus longues. Elles vont chercher l'eau et la nourriture en profondeur dans la terre car on ne les nourrit pas en surface avec des engrais ou autres. Elles souffrent donc moins de ces variations. Pourtant, nous avons vécu une des vendanges les plus compliquées de l'histoire du domaine. D'autant plus que l'enjeu était important. C'était notre première récolte seuls avec mon associé Jean-Philippe Léca depuis la reprise du domaine. Le climat était compliqué et nous n'avions pas de filet de protection.

Malgré le contexte difficile, ce millésime est réussi.

En cave, nous sommes pour ce millésime sur un retour à la normale en termes de quantité et de qualité. Les volumes, exceptionnels en 2013 et 2012, ont baissé de 25%. Mais comparativement à la moyenne générale, nous avons perdu seulement 5% sur le domaine Bassac. En termes de qualité, c'est une bonne année sur toutes les couleurs. Les premières dégustations nous apportent de belles surprises. Les rosés sont très fruités, très agréables avec une belle couleur claire, type rosé de Provence. Pour les blancs, les chardonnays ont souffert en termes de volumes mais ils sont qualitatifs. Les sauvignons auraient eu besoin de produire un peu plus pour être vraiment excellents mais au final nous sommes vraiment très contents. Malgré le contexte difficile, ce millésime est réussi.

François Delhon, vigneron du domaine Bassac et négociant

(IGP Côtes de Thongue)