2014
  • : "plus c
>> Contactez cette personne
Lundi 09 février 2015

Château Milhau-Lacugue | Retrouvez son témoignage 2016 

Jean Lacugue : "plus c'est dur, plus c'est bon..."

Pour le Sud-SaInt-Chinianais, le millésime 2014 fut très compliqué !

Le manque de précipitations sur cette zone de coteaux argilo-calcaires, pour la deuxième année consécutive, génère une très grande différence de disponibilité en eau pour l'horizon racinaire de la vigne entre le sols rouges d'origine jurassique, crétacé et éocène, et les sols clairs d'origine miocène.

Les premiers résistants à cette sècheresse grâce à leurs réserves profondes dans les failles argileuses ont permis à la vigne de s'exprimer sans exubérance mais avec de la densité et de la profondeur, des arômes et de la couleur, de l'acidité et de la fraicheur. Il est vrai que l'été frais, sans journée caniculaire, a favorisé cette expression sur ce terroir. Les saint-Chinian sont donc surprenants, mais rares!

Sur le terroir calcaire blanc, c'est une toute autre histoire : les vignerons ont essayé, par des labours, de limiter la concurance de l'herbe dès le printemps, mais les pampres n'ont pas poussé, les grappes se sont peu développées quand elles n'ont pas coulées : après parfois 70% de baisse de récolte que peut on attendre du millésime 2014 ? Et les vins issus de ces raisins, certes très sains, arriveront-ils un jour à exprimer leur personalité ?

Les grands terroirs, les grands crus, seraient-ils ceux qui peuvent annuellement s'affranchir des aléats de notre climat ?


Jean Lacugue - Chateau Milhau Lacugne
AOP St Chinian